La principauté médiévale savoyarde. Usages politiques actuels d’une construction dynastique de part et d’autre des Alpes - Université Jean Moulin Lyon 3 Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Frontière·s : revue d’archéologie, histoire et histoire de l’art Année : 2024

The Medieval principality of Savoy. Political and Present Uses of a dynastic construction on both side of the Alps

La principauté médiévale savoyarde. Usages politiques actuels d’une construction dynastique de part et d’autre des Alpes

Résumé

The medieval principality of Savoy offers a real case for studying the political uses of the medieval past in the 21st century, in a contemporary transnational context. On this side of the Alps, the Savoyard autonomy and independence movements, which are losing momentum, use more or less implicit references to the former medieval duchy in their communication. However, 2016 marked a turning point in many respects. The 600th anniversary of the birth of the Duchy of Savoy gave rise to a series of academic commemorations to reexamine this key period. The medieval Savoyard past became more visible, but this period of scientific events was also used as a political platform by several politicians to support projects of governance change (for instance, the merger of the departments of Savoie and Haute-Savoie). In the speeches, the reforms were part of the distant heritage of the principality. Finally, the question of the current political use of the princely past inevitably arises in relation to the House of Savoy, whose dynasty still exists. This relationship, which is historically more sensitive on the Italian side (with the exile of the former royal family from 1946 to 2002), has now given way to a deep disinterest for a large part of the public. The Savoies are confined to the tabloids (celebrity press, reality TV shows).
La principauté médiévale savoyarde constitue un laboratoire de choix pour saisir les usages politiques du passé médiéval au xxie siècle, dans un cadre actuel transnational. De ce côté‑ci des Alpes, les mouvements autonomistes et indépendantistes savoyards, en perte de vitesse, utilisent dans leur communication des références plus ou moins implicites à l’ancien duché médiéval. L’année 2016 marque cependant un tournant à bien des égards. Les 600 ans de la naissance du duché de Savoie donnent lieu à une série de commémorations scientifiques pour étudier à nouveaux frais cette période charnière. Le passé médiéval savoyard devient plus visible, mais ce temps de manifestations est utilisé aussi comme tribune politique par plusieurs représentants pour appuyer des projets de changement de gouvernance (fusion des départements de Savoie et Haute-Savoie par exemple). Dans les discours, les réformes s’inscrivent dans l’héritage lointain de la principauté. Enfin, la question des usages politiques actuels du passé princier se pose inévitablement en termes de rapports à la Maison de Savoie dont la dynastie subsiste. Cette référence, plus sensible historiquement côté italien (avec l’exil de 1946 à 2002 de l’ancienne famille royale) laisse place désormais à un profond désintérêt pour une large partie du public. Les Savoies sont cantonnées aux médias à sensation (presse people, émissions de téléréalité).
Fichier principal
Vignette du fichier
frt_09_05.pdf (3.84 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-04413312 , version 1 (24-01-2024)

Identifiants

Citer

Florentin Briffaz. La principauté médiévale savoyarde. Usages politiques actuels d’une construction dynastique de part et d’autre des Alpes. Frontière·s : revue d’archéologie, histoire et histoire de l’art, 2024, 9, pp.59-68. ⟨10.35562/frontieres.1843⟩. ⟨hal-04413312⟩
4 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More