Sur quelques raisons historiques de l'ambiguïté de « prédire » en médecine prédictive - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Chapitre D'ouvrage Année : 2007

Sur quelques raisons historiques de l'ambiguïté de « prédire » en médecine prédictive

(1, 2)
1
2

Résumé

La médecine prédictive est définie de deux manières différentes. Une définition large met l'accent sur sa méthode, à savoir l'utilisation de tests génétiques. Une définition plus stricte insiste sur les maladies qui constituent son champ d'investigation spécifique. Selon ce type de définition, dans le domaine de la recherche ou de la clinique, la médecine prédictive a pour objet les maladies dites multifactorielles, pour lesquelles plusieurs gènes ainsi que des déterminants environnementaux constituent des facteurs de risque. Ces maladies sont aussi appelées des maladies à hérédité complexe parce que leur transmission ne suit pas les lois de Mendel (Campion, 2001). Le plus souvent, ces deux types de définitions coexistent. Ainsi, l'entrée « médecine prédictive » du Larousse Médical affirme qu'elle est la « partie de la médecine qui s'attache à rechercher les risques génétiques que présente un individu d'être victime au cours de son existence d'une maladie » (2000 : 638). Les exemples de maladies proposés sont la trisomie 21, l'hypertension artérielle et le diabète non insulinodépendant. La trisomie 21 relève de la médecine prédictive, selon cet article, parce qu'un test génétique permet son diagnostic précoce. Mais il est précisé que l'hypertension artérielle et le diabète non insulinodépendant, parce qu'elles sont des maladies impliquant plusieurs gènes, constituent le « véritable domaine » de cette branche de la médecine. Ce double usage de l'expression «
Fichier principal
Vignette du fichier
DekeuwerAmadesversionauteur.pdf (160.07 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-02951715 , version 1 (30-09-2020)

Identifiants

  • HAL Id : hal-02951715 , version 1

Citer

Julie Henry. Sur quelques raisons historiques de l'ambiguïté de « prédire » en médecine prédictive. I. Rossi. Prédire et prévoir la maladie. De la divination au pronostic, Aux Lieux d’Etre, pp.121-135, 2007. ⟨hal-02951715⟩
26 Consultations
69 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More