Histoire d’une absence : la place du père dans les œuvres des écrivaines chinoises des années 1920 - Université Jean Moulin Lyon 3 Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Transtext(e)s Transcultures : Journal of Global Cultural Studies Année : 2013

Histoire d’une absence : la place du père dans les œuvres des écrivaines chinoises des années 1920

Résumé

La filiation occupe, en tant que lien aux parents ou à de plus lointaines origines, une place incontournable dans la vie de tout individu et de toute société. Centrale dans l’organisation de la société traditionnelle chinoise, elle est fortement remise en cause au début du XXe siècle : révolte des fils contre leur père, révolte des filles contre la tradition. Et si les recherches se sont penchées sur la représentation de la mère, les références au père sont peu fréquentes. Les œuvres de quatre écrivaines représentatives, Bing Xin 冰心 (1900-1999), Lu Yin 廬隱 (1898-1934), Ling Shuhua 淩叔華 (1900-1990) et Feng Yuanjun 馮沅君 (1900-1974), sont interrogées ici quant à cette absence.

Dates et versions

hal-02163020 , version 1 (23-06-2019)

Identifiants

Citer

Jacqueline Estran. Histoire d’une absence : la place du père dans les œuvres des écrivaines chinoises des années 1920. Transtext(e)s Transcultures : Journal of Global Cultural Studies, 2013, Genre et filiation : pratiques et représentations, 8, ⟨10.4000/transtexts.496⟩. ⟨hal-02163020⟩
23 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More