Evaluation de techniques d'interpolation spatiale de la pluie en milieu urbain pour une meilleure gestion d'événements extrêmes : le cas du Grand Lyon - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue La Houille Blanche - Revue internationale de l'eau Année : 2006

Evaluation de techniques d'interpolation spatiale de la pluie en milieu urbain pour une meilleure gestion d'événements extrêmes : le cas du Grand Lyon

(1, 2) , (1, 2)
1
2

Résumé

Rainfall spatial interpolation techniques are numerous and their use and efficiency are variable. The choice of one or the other depends on the aim of the study, but also on the territorial context of the area (surface, network density, etc.). The purpose of this study is to determine the most adequate rainfall interpolation technique for a small scale area, depending on their efficiency and practical use. Four interpolation techniques, determinist or stochastic, have been evaluated on a specific place, Greater Lyon urban area. Interpolations show significant differences according the techniques used, but these differences do not come from the nature of method (determinist or stochastic). In addition, Greater Lyon characteristics, like the high network density, explain that a basic interpolation method provides results nearly similar, and sometimes better, to complex methods. Thanks to the evaluation of the interpolation methods, the first interpolation analyses provide information in order to characterise rainfall distribution and extreme events over the urban area.
Les techniques d'interpolation spatiale de la pluie sont nombreuses et d'efficacité et de facilité d'utilisation variables. Le choix de l'une ou l'autre dépend à l'évidence des objectifs que l'on se fixe mais aussi beaucoup du contexte territorial de l'étude (superficie, densité du réseau, etc.). L'étude proposée vise à déterminer la méthode d'interpolation spatiale la plus adaptée à un territoire de faible superficie en fonction de critères de sélection croisés, l'efficacité et la souplesse d'utilisation. Quatre méthodes d'interpolation spatiale, déterministes ou stochastiques, ont été testées sur un territoire spécifique, celui de l'agglomération lyonnaise. Si les estimations montrent des différences significatives selon les méthodes utilisées, elles ne traduisent pas une hiérarchie systématique par grand type de méthode (déterministe ou stochastique). En outre, les caractéristiques de l'agglomération lyonnaise, notamment la densité du réseau d'observation, explique qu'une méthode d'utilisation relativement souple donne des résultats d'une efficacité proche et parfois meilleure que des méthodes plus sophistiquées, lorsque le territoire observé s'y prête. Parallèlement à l'estimation des méthodes, les premières analyses des interpolations permettent de souligner l'apport des méthodes retenues à la caractérisation de l'aléa pluviométrique sur l'agglomération et de ses événements extrêmes.

Dates et versions

hal-00959651 , version 1 (14-03-2014)

Identifiants

Citer

Florent Renard, Jacques Comby. Evaluation de techniques d'interpolation spatiale de la pluie en milieu urbain pour une meilleure gestion d'événements extrêmes : le cas du Grand Lyon. La Houille Blanche - Revue internationale de l'eau, 2006, 6, pp.73-78. ⟨10.1051/lhb:2006104⟩. ⟨hal-00959651⟩
202 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More