Désir et souffrance dans la relation de soin - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Médecine Palliative Année : 2014

Désir et souffrance dans la relation de soin

(1)
1

Résumé

Résumé Les réflexions sur la relation de soin la considèrent souvent sur un mode asexué et indifférent à l'âge. Or, sauf à réifier la modélisation technoscientifique de la relation de soin, il n'en est rien, y compris en contexte hypertechnique, comme l'est la médecine de réanimation. L'objectif de cet article est de montrer comment la prise en compte des imaginaires du sexe et de la mort dans le soin ne déprécie pas la valeur de la rationalité médicale, mais opère sa conversion dans la relation soignante. Il détermine ce " point de conversion " où la relation de soin reprend la main sur la domination technoscientifique du biomédical. Pour parvenir à déterminer comment se fait ce point de conversion du " fait " de la maladie vers l'évènement qu'est l'homme malade, nous nous arrêterons sur l'ambiguïté de ces imaginaires du sexe et de la mort. Ils peuvent être lus sur trois niveaux. Le stéréotype généralisant qui est un point de repli à l'égard de la rationalité médicale. La modélisation des interactions soignantes qui est un point de conflit pour une rationalité médicale qui peut dériver en rationalisme. La constitution d'un monde symbolique au sein duquel apprendre à se comprendre dans l'énigme de l'homme désirant et souffrant. Ce dernier est au coeur du point de conversion que nous cherchons. © 2014 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01067762 , version 1 (24-09-2014)

Identifiants

Citer

Jean-Philippe Pierron. Désir et souffrance dans la relation de soin. Médecine Palliative, 2014, 13 (4), pp.191-199. ⟨10.1016/j.medpal.2014.05.002⟩. ⟨hal-01067762⟩
100 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More