La figure de l'artiste marginal dans la critique d'art de Joris-Karl Huysmans : une prise de position esthétique - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année :

La figure de l'artiste marginal dans la critique d'art de Joris-Karl Huysmans : une prise de position esthétique

(1)
1

Résumé

Les héros des romans huysmansiens sont pour la plupart des hommes célibataires, vivant en marge d'une société qu'ils rejettent, et Cyprien Tibaille, le peintre des Sœurs Vatard, n'échappe pas à cette règle. Mais au-delà du lieu commun de l'artiste parisien menant une vie de bohème, cette marginalité du peintre a chez Huysmans une valeur esthétique. En effet, le critique fait du succès (et de son corollaire, l'intégration sociale) la marque d'une compromission incompatible avec le statut d'artiste : le public petit-bourgeois du 19e siècle ne peut admirer que les peintres sans talent qui flattent son mauvais goût. À l'inverse, les artistes de génie sont toujours incompris par leur époque et - cause ou conséquence ? - ils cherchent à s'en extraire. Huysmans marque ainsi sa préférence pour ceux qui font scandale (les indépendants) ou ceux qui choisissent de ne pas exposer (Whistler, Moreau). Être inadapté à son époque est selon lui la marque d'un esprit supérieur, occupé à rêver d'ailleurs plus poétiques, qu'ils soient spatiaux ou temporels. Les marges de la société deviennent donc marges de liberté, et ainsi un terrain propice à la création artistique.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-00945002 , version 1 (11-02-2014)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00945002 , version 1

Citer

Aude Jeannerod. La figure de l'artiste marginal dans la critique d'art de Joris-Karl Huysmans : une prise de position esthétique. Indicible, innommé, innommable : figures du sujet "frontalier" depuis 1600, Oct 2009, Lyon, France. ⟨hal-00945002⟩

Collections

UNIV-LYON3 UDL
237 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More